Pourquoi réaliser une Analyse du Cycle de Vie (ACV) ?

L'ACV fournit une aide à la décision pragmatique et quantitative lorsque l'on cherche à optimiser la conception d'un point de vue environnemental et énergétique en considérant les impacts causés au cours de toute la durée de vie du bâtiment. Ainsi la qualité du bâtiment peut être améliorée en se plaçant dans une perspective à long terme. L'ACV peut par exemple apporter des informations pertinentes pour répondre à des questions comme :

  • Quel type de structure porteuse serait la moins préjudiciable pour l'environnement ?
  • Un couple maitre d'ouvrage / concepteur soucieux de l'impact de son bâtiment sur l'environnement va chercher à relever plusieurs de ces défis mais comment choisir ? Quelle est la priorité ? Comment optimiser le rapport effort/bénéfice environnemental ? L'ACV permet de répondre à ces questions par l'apport d'indicateurs chiffrés. Cet outil de quantification des impacts environnementaux et énergétiques permet à la fois de définir les priorités, étudier des variantes, entreprendre une démarche d'amélioration continue et crédibiliser sa communication.
  • Faut-il mieux viser le « Passif » ou utiliser des énergies renouvelables pour le chauffage ?
  • Faut-il préférer du bois local traité ou du bois tropical importé non traité ?
  • Quels objectifs environnementaux pourraient être atteints par ce projet ?

Mais surtout, l'ACV permet de définir les priorités. La figure suivante présente les principaux enjeux du secteur à challenger dans un objectif de performance environnementale.

Life_cycle_fr

Figure 1: Principaux enjeux environnementaux du secteur construction

Qu'est-ce qu'une ACV?

L'ACV est régi par l'International Standards Organisation (ISO 14040, 2006) (ISO 14044, 2006) et permet d'évaluer les conséquences environnementales d'un produit ou d'une activité (système de produits) sur l'ensemble de son cycle de vie.

L'ACV tient compte de l'extraction et du traitement des matières premières, des processus de fabrication, du transport et de la distribution, de l'utilisation et de la réutilisation du produit fini et finalement, du recyclage et de la gestion des déchets en fin de vie. Cette méthode d'analyse a comme principal objectif de réduire des impacts environnementaux des produits.

L'ACV implique l'identification et la quantification des entrants et des sortants reliés au produit ou à l'activité, ainsi que l'évaluation des impacts potentiels associés à ces entrants/sortants. La figure ci-dessous présente le cadre d'une ACV, tel que suggéré par l'ISO 14040. Comme l'indique cette figure, l'ACV est un processus itératif et les choix effectués au cours de l'étude sont modifiés en fonction des informations nouvelles.

Frame_of_an_LCA_ISO_14040-44_fr.jpg

Figure 2 : Cadre d'une ACV [ISO 14040-44]

Une ACV est constituée de quatre phases qui consistent à :
  1. Définir les objectifs et le champ de l'étude.
  2. Réaliser l'inventaire de tous les entrants et sortants du système (matériaux, eau, énergie, déchets…).
  3. Évaluer les impacts potentiels liés à ces entrants et sortants. Cette étape requiert l'utilisation d'un logiciel qui permettra de relier l'inventaire des entrants et sortants à des bases de données d'impacts environnementaux dans le but de calculer l'impact global du produit. e-LICCO est un logiciel conçu à cet effet et spécifique à une utilisation par des professionnels du secteur.
  4. Interpréter les résultats de l'évaluation au regard des objectifs et du champ de l'étude. Cette phase d'interprétation inclut la réalisation d'itérations pour affiner la précision et la fiabilité des résultats au fur et à mesure de l'apport de nouvelles données.